cybermotard
La compétition moto
par la photo
Actualites  > 2018  > Actualités sportives

Ludovic Rizza grand maitre du suspense en 600 à Lédenon

Envoyer l'article par mail
Publié le

Rebondissements en série les 7 et 8 avril 2018 derniers en coupe de France Promosport 600. Comme souvent à Lédenon, la météo a joué avec les nerfs des pilotes. Et les pilotes ont joué avec les notres. En particulier Ludovic Rizza, grand maitre du suspense sur le circuit du Gard. Chute aux essais et moto quasi détruite le samedi. Départ en fond de grille, remontée de folie sous la pluie et victoire avec 42 secondes d’avance le dimanche matin. Sans oublier la 2ème course où il finit 6ème. En 600 ce WE il y avait clairement Ludovic Rizza… et les autres.

Aux essais Ludovic Rizza s’envole … littéralement.

Aux essais Ludovic Rizza s'envole … littéralement.

Avant ce WE, on avait les idées bien claires. Les favoris pour 2018 étaient forcément les redoublants Thibaut Nagorsky (N°68 sur Suzuki) et Clément Fitte (N°127 sur Yamaha), avec 2 victoires chacun en 2017 et plusieurs podiums. Puis derrière tout indiquait que Ludovic Rizza (N°89), avec ses 3 podiums en 2017, allait vouloir jouer aussi. Mais faire des podiums ne lui suffit plus et il attaque l’année 2018 avec d’autres ambitions. Après l’analyse des ses erreurs passées, et des entrainements intenses cet hiver avec des chronos très prometteurs à la clé, Il en est persuadé, cette année DOIT être la sienne. Alors il a la motivation maximale. Il est chaud. Bouillant même. Trop ? En tout cas Il est le premier à s’élancer devant tout le monde. Il veut la pole et pour ne pas être gêné, personne ne doit être devant lui. Alors il attaque la séance d’essais qualificatifs bille en tête. Un demi-tour plus tard, au virage du camion, il touche le vibreur et … s’envole.

Après les essais, la moto 89 est un peu chiffonnée et change de look.

Après les essais, la moto 89 est un peu chiffonnée et change de look.

La fourche est cassée, la suspension arrière aussi, l’échappement est enfoncé. Le réservoir, le carénage, la boucle arrière … tout est HS. Son équipe attaque donc la reconstruction de la moto. Cela prendra toute la nuit et au matin la moto a changé d’aspect. Le pilote lui n’a rien et garde confiance. « J’ai fait une erreur de trajectoire et je sais pourquoi je suis tombé, c’est l’essentiel ». Pendant que l’on répare, lui fait ses calculs. Sans chrono aux essais, il sait qu’il va partir en 33ème et dernière position. Mais il les connait ses temps … et ceux réalisés par ses adversaires sont maintenant affichés. Alors il calcule. « Pour la course je vais remonter. Je pense pouvoir finir à la 6e position » confie-t-il. Mais il se trompe car demain … la pluie va le faire mentir.
Et sinon, les essais ? Ah oui. Avec l’excellent chrono de 1:26.612 c’est Thibaut Nagorski (N°89 sur Suzuki) qui partira en pole position demain. Derrière lui, Gaétan Materne (N°20 sur Kawasaki) et Thibaut Doutre (N°8 sur Yamaha) complètent la première ligne.

Course 1, avec pluie les premières chutes.

Course 1, avec pluie les premières chutes.

Quelques minutes avant de s’élancer, la pluie fait son apparition et c’est aux mécaniciens de jouer pour l’échange de roues et passer les gommes pluies. Dès le tour de chauffe les chutes commencent avec entre autre Gabriel Sanchez qui ne pourra repartir. Les feux rouges s’éteignent et la meute s’élance. A la fin du premier tour six pilotes sont déjà hors jeu.

Course 1, en tête la hiérarchie des essais est bousculée.

Course 1, en tête la hiérarchie des essais est bousculée.

Parti en première ligne seul Gaétan Materne (N°20 sur Kawasaki) est toujours là en 2ème position, les deux Thibaut, Doutre et Nagorski pointant respectivement à la 8ème et à la 18ème place.
Ludovic Rizza quand à lui est déjà revenu en 11e position dès le 1er tour.

Course 1, la pluie redouble, Ludovic Rizza prend la tête et survole les débats.

Course 1, la pluie redouble, Ludovic Rizza prend la tête et survole les débats.

Au 4e tour, Ludovic Rizza s’empare du commandement. Il a dépassé tous ceux qui roulent. Lui ne roule pas, il survole. C’est propre, aucun travers, aucune alerte. Il est sur une autre planète. La pluie redouble et les chutes sont nombreuses sur cette piste piégeuse. A l’arrivée, la course aura perdu plus de la moitié des concurrents avec en moyenne une sortie de piste par tour.

Course 1, Nagorski assure les points de la 10e place

Course 1, Nagorski assure les points de la 10e place

Aujourd’hui pour marquer des points il fallait « rouler à rien » et ne pas tomber. C’est ce qu’expliquait Thibaut Nagorski après la course. « Cette piste, c’est la loterie. Moi j’ai choisi de rouler au rythme où j’étais certain de finir. Alors ce n’est pas vite bien entendu, mais c’est le choix que j’ai fait. Sur un rien on est par terre et là c’est zéro point ». Bon calcul, si on regarde le classement de la course. Thibaut Doutre, dernier classé mais 12e , est dans les points également.

Course 1, Ludovic Rizza revient sur terre avec 42 secondes d’avance

Course 1, Ludovic Rizza revient sur terre avec 42 secondes d'avance

Devant, Ludovic Rizza termine 1er avec 42 secondes d’avance, excusez du peu. Belle récompense pour le papa et le frangin à qui il a donné un tout petit peu de travail la nuit précédente.

Course 1, sur la deuxième marche du podium on retrouve Gaétan Matern

Course 1, sur la deuxième marche du podium on retrouve Gaétan Matern

Gaétan Matern (N°20 sur Kawasaki) a su préserver la 2e place qu’il occupait au départ de la course.

Belle remontée de Pierre Grimoux

Belle remontée de Pierre Grimoux

Pierre Grimoux (N°53 sur Yamaha) a fait une course solide avec une belle remontée depuis la 22e position sur la grille de départ.

Course 1, Romain Pape persévérant et meilleur tour en course.

Course 1, Romain Pape persévérant et meilleur tour en course.

Parti 12ème Romain Pape (N°35 sur Yamaha) est remonté jusqu’en 3e place avant de chuter. Reparti 11e, il a repris le combat sans baisser les bras, redoublant de nouveaux les concurrents devant lui pour finir bon 5e . Il réalise au passage le meilleur tour en course.

Course 2, départ en tête de Nagorski suivi par Sanchez

Course 2, départ en tête de Nagorski suivi par Sanchez

La course se déroule cette fois sur une piste complètement sèche. Depuis sa pole position, Thibaut Nagorsky part devant, suivi par Gabriel Sanchez qui a jailli depuis la 10e place, bien décidé à prendre sa revanche après la frustration de la première course.

Course 2, et derrière la chasse s’organise sur le toboggan des Cévennes

Course 2, et derrière la chasse s'organise sur le toboggan des Cévennes

Le duo de tête est suivi à distance par Antony Paul (N°333 sur Yamaha), puis un peu plus loin encore par un groupe de 4 pilotes Gaëtan Matern, Thibaud Doutre, Kevin Trueb et Tanguy Zaepfel .

Course 2, pendant ce temps Ludovic Rizza entame sa deuxième remontées du WE

Course 2, pendant ce temps Ludovic Rizza entame sa deuxième remontées du WE

Au 3ème tour, iLudovic Rizza a déjà avalé la moitié des concurrents et pointe 15e.

Course 2, en tête un groupe compact de 5 pilotes qui se détache

Course 2, en tête un groupe compact de 5 pilotes qui se détache

Devant les choses se décantent un peu, et un groupe de 5 pilotes lâche Antony Paul et Thibaud Doutre

Course 2, au 7ème tour Gabriel Sanchez attaque Nagorski et prend la tête

Course 2, au 7ème tour Gabriel Sanchez attaque Nagorski et prend la tête

Gabriel Sanchez reste en tête durant 2 tours, puis sur une erreur il descen en 5e place. Devant Thibaut Nagorski reprend la tête pour ne plus la quitter suivi de Tanguy Zaepfel. Pour ces 2 là les positions ne changeront plus. En revanche les derniers tours verront les abandons de Kevin Trueb et Gaétan Matern, ce qui repositionne Gabriel Sanchez en 3e position.

Course 2, dans le denier tour Thibaut Doutre passe Gabriel Sanchez

Course 2, dans le denier tour Thibaut Doutre passe Gabriel Sanchez

Thibaut Doutre prend la 3e place sur le podium devant Gabriel Sanchez qui fini au pied du podium. En 5e position nous retrouvons Antony Paul suivi de Ludovic Rizza qui termine 6e … exactement comme il l’avait prédit après ses essais ratés. Il a effectué une nouvelle remontée d’anthologie en effectuant le meilleur tour en course. Incontestablement l’homme fort du WE, il repart de Lédenon en tête du classement devant Thibaut Nagorski. Ce qu’il a montré sur ces 2 jours le place parmi les prétendants au titre. La saison qui démarre s’annonce très belle. D’autant que de jeunes loups comme Tanguy Zaepfel sont en embuscade et prêts à les contester.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

31 juillet 2015
le portrait de Barbara Collet en vidéo

Promosport 1000 : Jeremy Cramer un des favoris

7 avril 2018
Coupes de France Promosport 2018 : les forces en présence

18 mai 2017
La trajectoire surprenante de Guillaume Pot en promosport

17 mai 2012
Vidéo : Mathieu Charpin seul représentant Yamaha en Coupes 1000 promosport

 
33 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook