cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
L’humeur de Smith

MotoGP 2011 : Le choix cornélien de Randy de Puniet

Envoyer l'article par mail
Publié le

La peste ou le choléra ? Honda privée ou Suzuki officielle ? Camping-car ou Motor-home ? Telles sont les questions auxquelles doit répondre notre unique représentant en MotoGP, Randy de Puniet.

La période pourrait être bien pire puisque le parisien semble avoir deux possibilités pour rouler en MotoGP l’an prochain. Soit rempiler une année chez Honda LCR, dont la légende raconte que les umbrella girls de Playboy soignent mieux les fractures du tibia que la médecine artisanale du Docteur Costa. Soit partir chez Suzuki et entrer dans le cercle très intime des « pilotes officiels » MotoGP, et devenir ainsi un « intouchable », un « immortel » de la moto, à l’image de Loris Capirossi et ses 200 départs en catégorie Reine.

Elles sont loin les années ou Randy devait cravacher pour trouver un guidon. Et aujourd’hui le choix est difficile… Nous allons donc aiguiller notre parisien et le guider sur les sentiers, ô combien périlleux, de la sage décision.

La Honda LCR, c’est peut-être la meilleure machine privée du plateau si on ne compte pas la Yamaha M1 de Ben Spies (que l’on disqualifie arbitrairement pour déhanchement trop prononcé des coudes sur la piste. A ce propos, David Checa du GMT94 en endurance ferait bien de se méfier aussi…). Avec cette machine, De Puniet peut encore se qualifier en première ligne et claquer des podiums. Avec la Honda, il peut venir titiller Pedrosa, Stoner, Rossi et Lorenzo sur la piste. Bref, on peut encore assister à de belles bagarres, et pourquoi pas quelques belles surprises.

La Suzuki officielle, c’est tout simplement la pire moto officielle représentée en MotoGP. Même Capirossi n’y arrive pas cette année ! Souvent dans les sous-sols du classement, la Suzuki n’est que l’ombre d’une machine de prestige. Kenny Roberts Jr était champion du Monde à son guidon il y a 10 ans, et Bautista réalise la meilleure performance de la marque avec une 5e place cette saison… Y’a comme une bielle dans le potage, non ?

Certes, le statut de « pilote officiel » va permettre à Randy de mettre au point la moto comme il le souhaite. Certes, cela va mettre du beurre dans le caviar. Mais ne me dites pas qu’un type qui prend le départ d’un GP moins de 4 semaines après s’être pété le tibia et le péroné, court après le pognon ! Ce type là a la moto dans les veines ! Il a besoin d’aller taper du pilote haut de gamme et montrer ce qu’il a dans les tripes ! Mais c’est pas avec la Suzuki qu’il va aller bouffer du Stoner au p’tit déj…

Alors, Randy, pour 2011 : C’est la HONDA LCR qu’il faut choisir, ET PIS C’EST TOUT !


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



14 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook