cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Pilotes et Teams  > Les pilotes moto français

Retour au pays pour Guillaume Raymond en Trophée Pirelli 600.

Envoyer l'article par mail
Publié le

Après trois saisons passées dans divers championnats européens et une année 2016 très difficile en CEV FIM Repsol Moto2 junior, Guillaume revient en France en FSBK dans la catégorie 600 Pirelli au sein du Team Activbike. Lors de la manche de Lédenon (Gard) les 27/28 mai 2017, nous sommes allés à la rencontre du jeune homme qui fêtait ses 22 printemps le samedi même. 2 poles et 2 victoires, que rêver de mieux pour son anniversaire ?

Après une saison en Moto2 CEV 2016, plutôt décevante, Guillaume Raymond est revenu en terre de France.
Après Lédenon, il est en tête au classement provisoire du trophée Pirelli.

Cybermotard : Guillaume quelle a été la motivation pour ce retour en France ?

Guillaume Raymond : Une saison 2016 très compliquée pour moi en championnat d’Europe moto2 avec pas mal de chutes et une moto difficile et pas très performante.
Il n’était pas question de refaire une année de plus dans ces conditions. On a donc décidé de revenir en France car le championnat redevient plus médiatisé, ce qui est une bonne chose. Depuis plusieurs années je roule sur une 600 et cela m’a semblé un bon challenge de revenir dans ce championnat.

Cybermotard  : Pourquoi en Trophée Pirelli et pas en supersport ?

Guillaume Raymond  : j’ai encore l’âge pour pouvoir participer au Trophée Pirelli Junior. Le fait de ne pas avoir une moto avec une préparation trop poussée ainsi que des gommes imposées fait que pour nous cela collait plus à notre budget et pour une première saison en France avec ma R6 de 2014 c’est un choix raisonnable car en fin de saison, il y a de petits avantages pour le vainqueur. Une prime de Pirelli de 4 500 € et 1 200 € venant de la FFM.

Cybermotard : comment envisages tu le reste de la saison ? Penses-tu avoir encore une marge de progression ?

Guillaume Raymond : Sur certains circuits en fonction des températures il y aura certainement de bon coup à jouer face au 600 Evo. Si je n’avais pas de marge de progression j’aurai été en pole depuis le début de saison et gagné toutes les courses, mais ce n’est pas le cas. Je fais un début de saison plutôt correct et avec à chaque fois un podium ce qui me place en arrivant ici 3e du championnat. Sur un ou deux tours j’arrive à rester dans le milieu du plateau des Supersports Evo. Il est évident que sur la durée de la course c’est plus compliqué.

Pour la suite du championnat, nous allons sur des circuits où je n’ai plus roulé depuis mes débuts en 125 promo. J’ai la faculté de m’adapter relativement vite et je pense que je serais présent devant.
Le but est d’être constant, voir si mes adversaires seront constants eux aussi et surtout ne pas commettre de fautes.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

29 septembre 2011
Gregory Di Carlo, remporte le Trophée Pirelli 2011

Les "Malossi Boys" lors des essais hivernaux d'Almeria

7 mars 2012
Le Team SLM Moteur (Yamaha R-6) satisfait de ses tests à Almeria

25 juin 2015
Le résumé du w.e. de Lédenon de Kevin Rousseau

Lucas Mahias présent à Magny Cours pour se « refaire la main ».

4 juillet 2015
Supersport de Magny Cours : Lucas Mahias rafle tout !

 
19 cybermotards connectés
Rechercher
Articles dans la même rubrique

29 mai 2017
Johann Nigon « Je veux me faire un prénom ! »

29 avril 2017
Enzo De La Vega, seul représentant Français en Mondial Supersport 300.

Michelin fait confiance à Guillaume Antiga

4 avril 2017
Guillaume Antiga, porte parole de Michelin en supersport

Un talent de pilote certain, révélé à ...Oscherleben

11 mars 2017
Hommage en photos à Anthony Delhalle

7 février 2017
Rémy Briatte, un pilote qui passe à la vitesse supérieure

3 janvier 2017
2017 : Le retour de Philippe Gallerne en championnat de France side - car
26 décembre 2016
Camille Hedelin rejoint Tecmas en EWC sur BMW
16 décembre 2016
Andy Verdoïa, encore un pilote français qui fait ses classes en Espagne
13 décembre 2016
Thibaut Gourin : 2e en superstock 600 CEV 2016
6 décembre 2016
Guillaume Raymond : une saison décevante en Moto2 CEV
3 décembre 2016
2017 : Enzo Boulom roulera en Moto3 ( Mondial) chez CIP
1er décembre 2016
Le bilan de Lyvann Luchel en Moto3 production CEV
20 octobre 2016
Reconversion réussie de Noël Roussange sur Triumph en 600 promosport
11 octobre 2016
Ludovic Reigner : un parcours atypique qui débouche sur le plus haut niveau de la compétition (...)
3 août 2016
Luc Bibollet : un outsider inattendu en 1000 promosport avec sa BMW
 

18 janvier 2017
TCP Racing : nouveau support officiel Yamaha au sein du (...)

Bruno Performance, une petite structure belge en Espagne

16 novembre 2016
A La découverte de la structure « Bruno Performance » installée en (...)

29 juillet 2016
Benjamin Michel-Dansac : jusqu’au bout de la passion

 

16 mai 2016
Les premiers pas de Jayson Uribe en CEV FIM Repsol

Freddie Spencer du temps de sa splendeur

26 juin 2013
Rencontre avec Freddy Spencer à Angers

Un destin brisé à 24 balais

2 novembre 2011
Marco Simoncelli : le destin d’une étoile brisée

 
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook