cybermotard
La compétition moto
par la photo
Pilotes et Teams  > Les pilotes moto français

Nogaro : Rencontre avec Gabriel Sanchez 2e en 500 Cup

Envoyer l'article par mail
Publié le

A l’occasion du dernier rendez-vous 2017 des Coupes promosports de Nogaro, cybermotard est allé à la rencontre de Gabriel Sanchez. Ce pilote de 23 ans est originaire de Saint-Etienne et travaille chez EMC à Villeurbanne. En 2016 il termine dans le top 3 de la catégorie 500 Cup après seulement deux saisons.
En 2017 il termine cette fois à la deuxième place à seulement 5 points du vainqueur . Il nous explique les raisons de sa réussite.

Après 3 saisons en 500 Cup, Gabriel Sanchez manque le titre de 5 petits points en 2017. Mais avec l’expérience accumulée ( et si les budgets sont là) il sera vraisemblablement en 600 promosport en 2018.
Cybermotard se fera alors un plaisir de le suivre dans sa nouvelle aventure.

Cybermotard : Gabriel, tu termines deuxième de la saison 500 Cup. Comment cela a-t-il été possible ?

Gabriel Sanchez : En 2015 j’ai découvert la compétition et j’ai fait mes deux premiers podiums. En 2016, avec 3 victoires et la troisième place des Coupes promosport j’ai compris que je pouvais viser le titre. Alors je me suis donné à fond en 2017. J’ai d’abord fait des séances supplémentaires de roulage en dehors des compétitions. J’ai ainsi pu progresser en pilotage, en particulier sur ma vitesse de passage en virage. Puis côté matériel, j’ai utilisé régulièrement des pneus neufs à chaque WE de course contrairement aux saisons précédentes. C’est vraiment essentiel si on veut jouer devant.

Cybermotard : Quel bilan tires-tu de ta saison 2017 ?

Gabriel Sanchez : Cette année je partais avec l’idée de marquer des points à chaque course. Mais à Carole, après une victoire en première manche, je me suis fait littéralement sortir dans la seconde où je n’ai marqué aucun point. Par la suite je suis remonté au classement général avec 3 victoires et 2 secondes places. Mais de nouveau j’ai subi plusieurs revers. A partir de là j’ai dû prendre des risques pour revenir au classement.

A Magny-Cours en première manche j’ai chuté dans le dernier tour alors que j’étais en tête. J’ai bien abîmé la moto mais j’ai pu la réparer dans la nuit et j’ai remporté la deuxième manche. J’ai donc abordé Nogaro en seconde position au général avec 28 points de retard. Après avoir décroché la pole position aux essais, j’ai remporté les 2 manches et je finis à 5 points du premier au classement général.

Mon objectif était le titre et j’ai donc quelques regrets car j’ai manqué de réussite à plusieurs reprises. Malgré tout, le bilan de cette année reste très positif avec 12 podiums dont 8 victoires, plusieurs poles position et records du tour en course. Les performances sont donc bien là et cette saison a confirmé mon potentiel. Je vais donc passer en catégorie 600 promosport en 2018.

Cybermotard : Quelles sont selon toi les qualités pour réussir en 500 Cup ?

Gabriel Sanchez : Cette formule est abordable pour se situer tout en se faisant plaisir. Le niveau y est élevé et il ne faut pas hésiter à demander des conseils dans le paddock où l’ambiance entre les pilotes est très bonne. Mais pour faire des résultats, il faut quand même un minimum de budget et là il ne faut pas se faire trop d’illusions.

Sans relation, les aides potentielles sont assez rares. Ce sont souvent la famille et les amis qui soutiennent les pilotes. Pour ma part, j’ai reçu de l’aide des amortisseurs EMC, de mon moto-club le CIMI, et de Maxxess Galaxie Motos à Saint Etienne. Je profite d’ailleurs de cette interview pour les remercier de leur soutien.

La saison est maintenant terminée et je vais essayer de me vendre un peu grâce aux bons résultats obtenus, et surtout travailler beaucoup pendant l’intersaison pour boucler le budget .

Cybermotard : : Bonne chance pour tes recherches, et on te retrouve avec plaisir en 2018.

Sanchez un spécialiste EMC

Sanchez un spécialiste EMC

Une photo qui prouve le bon état d’esprit qui règne en 500 cup. Gabriel sanchez, qui travaille chez EMC, n’hésite pas à mettre au point les amortisseurs arrière de ses adversaires, entre deux courses sur le circuit même ! Qui dit mieux ?


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

24 mai 2017
Découverte en vidéo de Noël Roussange

1000cm3 : Johan Nigon impose son rythme

5 avril 2017
Promosport de Lédenon, Nigon et Pot en haut de l’affiche

18 mai 2017
La trajectoire surprenante de Guillaume Pot en promosport

7 avril 2011
Steffie Naud se remet peu à peu de ses blessures contractées à Nogaro

 
34 cybermotards connectés
Rechercher
Articles dans la même rubrique
2010 premier TT pour Gregory Cluze

14 mars 2018
Le parcours de Gregory Cluze depuis 2010

2000, première photo historique

11 mars 2018
Retour sur la carrière de Grégory Cluze, passager side-car

12 février 2018
Side-car : Paul Léglise et Max Olliger dans la cour des grands

26 octobre 2017
Le team « Monkey » sur les routes du Moto Tour 2017

23 octobre 2017
Julien Toniutti : la passion de la course sur route

18 octobre 2017
Moto Tour 2017 : Un premier essai réussi pour Sonia Barbot.
27 septembre 2017
Benjamin Vaucher : quatre saisons avant de décrocher le Graal en 500 Cup
25 septembre 2017
Un retour, plutôt réussi, en compétition pour Jeremy Cramer
15 août 2017
Tourist Trophy : Max Vasseur, un passager de side-car qui est loin de démériter
10 juillet 2017
Le parcours de Simon Devese, de l’aéronautique à la mécanique moto de compétition.
14 juin 2017
Retour au pays pour Guillaume Raymond en Trophée Pirelli 600.
29 mai 2017
Johann Nigon « Je veux me faire un prénom ! »
29 avril 2017
Enzo De La Vega, seul représentant Français en Mondial Supersport 300.
4 avril 2017
Guillaume Antiga, porte parole de Michelin en supersport
11 mars 2017
Hommage en photos à Anthony Delhalle
7 février 2017
Rémy Briatte, un pilote qui passe à la vitesse supérieure
3 janvier 2017
2017 : Le retour de Philippe Gallerne en championnat de France side - car
16 décembre 2016
Andy Verdoïa, encore un pilote français qui fait ses classes en Espagne
 
La moto fait partie de la famille Labarthe

5 avril 2018
Découverte du challenge sherco sur le circuit du Mans

les évolutions de la Suzuki GSX-R 2018

15 mars 2018
Une nouvelle Suzuki pour le Junior team en 2018

5 février 2018
2018 : Le nouveau défi de la Métiss

 

2 octobre 2017
Samuel Trueb : un pilote Helvétique – éclectique en championnat de (...)

16 mai 2016
Les premiers pas de Jayson Uribe en CEV FIM Repsol

Freddie Spencer du temps de sa splendeur

26 juin 2013
Rencontre avec Freddy Spencer à Angers

 
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook