cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Pilotes et Teams  > Les pilotes moto français

Ludovic Reigner : un parcours atypique qui débouche sur le plus haut niveau de la compétition moto

Envoyer l'article par mail
Publié le

Rencontre avec Ludovic Reigner, qui a force de travail, a intégré l’élite de la compétition moto en Mondial superbike, supersport, Mondial d’endurance et 1000 superstock pour Yamaha Japon et Yamaha Europe. Décryptage.

Nous avons rencontré Ludovic lors de la manche française du Mondial superbike de Magny-cours les 1 et 2 octobre 2016, au sein de l’Hospitality de « Pata Yamaha » ( marque de chips italienne)

Pour ce week-end il est responsable technique de Lucas Mahias en 1000 superstock (Lucas remplaçant au pied levé Florian Marino qui n’a pas eu l’aval du médical pour courir et qui devra attendre encore 2 mois avant de pourvoir reprendre) et en appui dans la structure officielle Yamaha

Ludovic Reigner a un programme chargé au sein de chez Yamaha. Il a en charge le programme endurance ( avec le Yart) et aussi en supersport, superbike et 1000 superstock au sein de la structure "Pata Yamaha".

Cybermotard  : Ludovic parle nous de ton cursus d’études.

Ludovic Reignier : j’ai eu un parcours atypique car j’ai fait toutes mes études en alternance et je suis passé par toutes les étapes, C AP, BEP, Bac Pro, BTS en mécanique automobile puis j’ai passé une licence pro en recherche et développement moteur suivie d’une école d’ingénieur. En 2004 j’ai fait un stage en acquisition de données chez MG Compétition et Martial Garcia m’a directement embauché.

Cybermotard  : Parle-nous de ton parcours professionnel.

Ludovic Reignier : De 2004 à 2014 j’ai travaillé chez MG Compétition comme ingénieur électronique piste et chef mécanicien au sein au Mondial Superbike et Supersport. ( En 2007, MG Compétition n’avait réussit qu’à aligner qu’un seul pilote : Nakatomi en championnat Mondial superbike)
En 2009 j’ai été embauché par Yamaha Japon en tant que responsable pièces Kit client MG Compétition. La même année je débute en Mondial d’Endurance avec le YART où je travaille toujours. Depuis que j’ai arrêté en 2014 avec MG Compétition je suis toujours sous la coupe de Yamaha Japon. Je bosse avec la structure Europe en Supersport, superstock 1000, Endurance et aussi en Superbike pour tout ce qui touche à l’électronique, mise au point moteur et châssis. Je me déplace sur toutes les courses en Europe et à l’étranger partout où l’on a besoin de mes compétences.

Je vais aussi au Japon pendant tout le mois de juillet préparer les 8h de Suzuka pour le YART. Un accord a été passé entre Yamaha Japon et Europe et d’ici la fin de l’année 2016 je bénéficierais d’un contrat Yamaha Europe qui sera mon nouvel employeur.

Cybermotard  : : Avec quels pilotes as-tu travaillé ?

Ludovic Reignier : La liste est longue mais je vais en citer quelques uns comme Sébastien Gimbert, Doni Tata Pradita, Shinichi Nakatomi, Steve Martin, Steve Plater, Gwen Giabanni, Broc Parkes, Sheridan Morais, Norifumi Abe, David Checa, Ivan Silva, Max Neukirchner, Lucas Mahias, Niccolo Canepa, Florian Marino, Bradley Smith, Riccardo Russo et quelques autres, mais la liste ne fera que s’allonger.

Cybermotard  : : Une de tes pires galères et un de tes meilleurs souvenirs.

Ludovic Reignier : c’était en 2009, le jour où j’ai intégré le YART en mondial d’endurance pendant les 24 heures du Mans, j’arrivais de la vitesse et j’ai été parachuté sans trop être prévenu dans une équipe Autrichienne et ça a été très difficile de s’imposer. Mais finalement c’est aussi mon meilleur souvenir car on a gagné la course et cela m’a permis de me faire respecter et d’intégrer le Team.

Un autre souvenir a été la course de Supersport au Qatar en 2014 ou nous avons été parachuté Lucas Mahias, un mécano français et moi dans le team DMC Panavto Yamaha sans connaître ni la moto, ni le team et se fut une très belle expérience et une belle course pour Lucas.

Cybermotard  : : un petit mot pour finir ?

Ludovic Reignier : je tiens à remercier les personnes grâce à qui je suis arrivé là et me soutiennent : Martial Garcia, Mg Compétition, Yamaha Japon et Europe, Minouche et ma famille.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi
Départ du 72eme Bol d'Or.

13 septembre 2008
Départ du 72eme Bol d’Or : la Yamaha n°7 du YART prend les commandes de la (...)

12 février 2006
Scarnato en Mondial d’endurance

Le Yart domine les essais de nuit

26 août 2016
Yamaha domine les essais de nuit aux 8H d’Oschersleben

18 février 2013
Yamaha Austria bouleverse son staff de pilotes

 
23 cybermotards connectés
Rechercher
Articles dans la même rubrique

26 octobre 2017
Le team « Monkey » sur les routes du Moto Tour 2017

23 octobre 2017
Julien Toniutti : la passion de la course sur route

18 octobre 2017
Moto Tour 2017 : Un premier essai réussi pour Sonia Barbot.

27 septembre 2017
Benjamin Vaucher : quatre saisons avant de décrocher le Graal en 500 (...)

25 septembre 2017
Un retour, plutôt réussi, en compétition pour Jeremy Cramer

21 septembre 2017
Nogaro : Rencontre avec Gabriel Sanchez 2e en 500 Cup
15 août 2017
Tourist Trophy : Max Vasseur, un passager de side-car qui est loin de démériter
10 juillet 2017
Le parcours de Simon Devese, de l’aéronautique à la mécanique moto de compétition.
14 juin 2017
Retour au pays pour Guillaume Raymond en Trophée Pirelli 600.
29 mai 2017
Johann Nigon « Je veux me faire un prénom ! »
29 avril 2017
Enzo De La Vega, seul représentant Français en Mondial Supersport 300.
4 avril 2017
Guillaume Antiga, porte parole de Michelin en supersport
11 mars 2017
Hommage en photos à Anthony Delhalle
7 février 2017
Rémy Briatte, un pilote qui passe à la vitesse supérieure
3 janvier 2017
2017 : Le retour de Philippe Gallerne en championnat de France side - car
26 décembre 2016
Camille Hedelin rejoint Tecmas en EWC sur BMW
16 décembre 2016
Andy Verdoïa, encore un pilote français qui fait ses classes en Espagne
13 décembre 2016
Thibaut Gourin : 2e en superstock 600 CEV 2016
6 décembre 2016
Guillaume Raymond : une saison décevante en Moto2 CEV
3 décembre 2016
2017 : Enzo Boulom roulera en Moto3 ( Mondial) chez CIP
1er décembre 2016
Le bilan de Lyvann Luchel en Moto3 production CEV
20 octobre 2016
Reconversion réussie de Noël Roussange sur Triumph en 600 promosport
3 août 2016
Luc Bibollet : un outsider inattendu en 1000 promosport avec sa BMW
 

2 octobre 2017
Samuel Trueb : un pilote Helvétique – éclectique en championnat de (...)

16 mai 2016
Les premiers pas de Jayson Uribe en CEV FIM Repsol

Freddie Spencer du temps de sa splendeur

26 juin 2013
Rencontre avec Freddy Spencer à Angers

 

18 janvier 2017
TCP Racing : nouveau support officiel Yamaha au sein du (...)

Bruno Performance, une petite structure belge en Espagne

16 novembre 2016
A La découverte de la structure « Bruno Performance » installée en (...)

29 juillet 2016
Benjamin Michel-Dansac : jusqu’au bout de la passion

 
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook