cybermotard
La compétition moto
par la photo
Bol d’Or  > 2017  > Le journal de la course du 81e Bol d’Or

BOl d’Or 2017 - A 3H de l’arrivée : les Honda en difficulté

Publié le

Alors qu’il ne reste que trois heures de course, les deux Honda "officielles" connaissent coup sur coup des coups du sort. le GMT 94 prend une sérieuse option pour la victoire.

Les deux Honda "officielles" ont été frappées coup sur coup dans la matinée du dimanche matin.
Ce retournement de situation profite au GMT 94, qui prend la tête de course.

Alors que les deux Honda officielles figurent dans le Top 3, vers la fin de la matinée du dimanche 17 septembre, elles sont frappées coup sur coup par des revers du destin.

Le premier coup de théâtre intervient à 11H10, quand Alan Techer chute juste au début de son relais dans le virage de Sygnes. Problème, la moto ne re-démarre pas ! Par chance la Honda FCC TSR est ramenée à son stand par une camionnette. Mais le temps de remettre la Honda N°5 en état, elle reprend la piste en 6e position avec 13 tours de retard sur le leader !

Le 2e coup de théâtre intervient à 11H30, quand Sébastien Gimbert rentre directement dans son stand. Visiblement il se plaint de sa poignée de gaz auprès de ses mécanos. Le team manager ordonne alors de changer toutes les pièces gérant le moteur "Car nous ne savons pas bien d’où vient le problème".

Sébastien Gimbert reprend la piste quasiment en même temps que Freddy foray sur la Honda N°5. Mais la Honda N°111 réussit à préserver sa 2e place au classement, mais elle compte 6 tours de retard sur le GMT 94.

Grosse intervention sur la Honda FCC Tsr

Avant le cap de mi-journée Alan Techer chute dans courbe de Sygnes. Visiblement Alan Techer a voulu "forcer" un poil, alors qu’il était talonné par le GMT 94. Il a dû aller à l’hôpital et en est ressorti avec le bras droit bandé. Les pilotes de la Honda N°5 devront finir la course à deux !

Des pannes à répétition en électronique pour la N°111

L’un des premiers arrêts de la N°111, intervient à 12H30. Visiblement la gestion électronique laisse à désirer. Et pas mal de pièces, dont des capteurs, sont changés.
Sébastien Gimbert reprend la piste et réussit à sauvegarder la 2e place au classement...provisoirement !


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

14 septembre 2017
Tour d’horizon rapide dans les paddocks avant le Bol d’Or 2017

15 septembre 2017
Randy de Puniet meilleur chrono de la séance Q1 au Bol d’Or

19 mai 2011
Cyril Brivet à la recherche d’un guidon en championnat Mondial d’endurance

14 juin 2014
L’Emir du Qatar raye la finale du calendrier du championnat mondial d’endurance

 

Visiteurs connectés : 30

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook