cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Pilotes et Teams  > Les teams motos

TCP Racing : nouveau support officiel Yamaha au sein du championnat de France sbk en 2017.

Envoyer l'article par mail
Publié le

En 2017, TCP Racing aura en charge la conduite du team officiel Yamaha en championnat de France superbike. Rencontre avec Sébastien Cerdan qui dirige cette entité, depuis 2014.

Nos correspondants Jean et Solange de Mata l’ont rencontré dans ses locaux à Brignoles dans le Var, fin décembre 2016. Encore une exclusivité cybermotard.

Depuis 2014, Sébastien Cerdan est aux commandes de TCP Racing.

Une structure qui sera le support du team officiel Yamaha en superbike en 2017 avec David Checa.
Mais il y aura aussi Sébastien Fraga en supersport et un autre pilote en Trophée Pirelli.

Cybermotard  : Comment peut-on définir l’activité de TCP Racing ?

Sébastien Cerdan : Mon job est de préparer les motos pour différents championnats ainsi que le suivi technique. Je bénéficie de l’opportunité de recevoir directement de Yamaha les pièces Racing ce qui n’est pas donné à tout le monde. Je suis en relations directes avec Philippe Bigot. J’ai une relation privilégié avec la maison Tournay Distribution, qui est mon partenaire moral et financier depuis mes débuts. Ce sont des gens qui font partie de mes formateurs dans le cadre de mon activité. Je remercie Jean François De Tournay pour tout ce qu’il fait pour moi et mes clients.

Grâce à lui tous les ans je pars faire un stage chez Robby Moto Engineering à Casalmaggiore en Italie.
J’ai à mes côtés deux personnes très importantes : Jordan Carmona et Florian Denece mes deux mécaniciens pour la préparation des motos et la gestion sur les épreuves. Ils prendront en 2017 encore plus d’importance dans l’avenir de TCP Racing.

Cybermotard  : Quels sont tes projets pour TCP Racing ?

Sébastien Cerdan : Pour le moment nous nous concentrons sur le FSBK sous les couleurs officielles Yamaha pour le bénéfice de mes partenaires financiers, publicitaires et pour la fédération. Mais je me dois de ménager mes clients car on ne peut pas négliger les motards de tous les jours. Par contre j’ai déjà travaillé sur des prototypes avec Martial Garcia et c’est un tout autre domaine. Je pense que dans le futur nous y viendrons mais il faudra une deuxième équipe pour travailler sur ce type de moto car c’est un autre univers et dès que l’on met le pied dedans il faut oublier tout le reste.

Pour découvrir Martial Garcia et sa structure en championnat de France supersport

En fin de saison 2016 nous avons fait une wild card en WSSP avec Peter Polesso à Magny-cours et malgré que ce circuit ne lui plaise pas du tout, nous avons pu remarquer que notre moto était largement compétitive. Par contre avec Sébastien Fraga nous nous sommes rendus à Valencia pour la clôture de la saison CEV FIM REPSOL et là j’ai été très surpris de voir le niveau de ce championnat qui est très relevé et qui m’a plus impressionné que le mondial. Cela nous a permis de voir où nous nous situions.

Pour moi l’endurance n’est pas mon fer de lance j’ai déjà travaillé pour des équipages en tant que manager où l’on me demandait que la moto aille vite et use le moins possible les pneus. Dans ce domaine je suis à l’aise mais ce n’est pas mon métier. Grâce à mon partenariat avec Christophe Guyot pour 2017 je vais avoir l’opportunité d’apprendre et vous me verrez de plus en plus sur le championnat EWC dans l’avenir.

J’ai eu des demandes en championnat Mondial superbike mais ma décision n’est pas encore prise car pour la 600 c’était la simplicité mais en Superbike 1000 c’est plus compliqué car ce sont des machines plus pointues et tout dépendra de comment on peut envisager les choses avec les partenaires.

Cybermotard  : Quel est ton programme « racing » pour 2017 ?

Sébastien Cerdan : Pour la saison 2017 en FSBK je souhaitais avoir un pilote officiel en 600 et un pilote client en 1000. J’ai donc proposé à Yamaha France un panel de pilotes dans chaque catégorie et à ma surprise ils m’ont proposé autre chose et j’ai la joie d’avoir David Checa à mes côtés qui est un pilote international.

Forcément chez TCP Racing les choses vont changer et je ne vois que de bons côtés à cette collaboration. En 600 nous resteront sur un pilote client avec Sébastien Fraga en SSP. Nous avons d’ailleurs signé pour deux ans avec lui et c’est un garçon que j’apprécie particulièrement.

Pour le Trophée Pirelli ce n’est pas encore fait, nous avons des pistes avec des pilotes qui viennent du CEV. Quant à Peter Polesso nous lui fournirons une prestation compétition s’il le désire mais il ne sera pas officiel chez nous. Il a montré qu’il pouvait être là et s’est beaucoup amélioré grâce à un remarquable travail sur lui-même.

TCP racing c’est créé par passion et non pas pour le business et je ne veux jamais l’oublier, donc je limite le nombre de box et de pilotes afin d’apporter la meilleure prestation de qualité à tous et toujours avoir à l’esprit cette phrase : « Ne jamais penser que nos adversaires sont pas bons car ils sont très fort et toujours se remettre en question au quotidien ».

Cybermotard  : Quel est ton parcours professionnel ?

Sébastien Cerdan : je suis parti de la maison à l’âge de 13 ans et me suis retrouvé dans le cadre des métiers de l’agriculture. A 16 ans je suis rentré dans le circuit pro en tant que jockey dans une des plus prestigieuses écuries de Pau, chez Mr Rouget entraîneur de classe mondiale, où j’ai fait une carrière fantastique.

A la fin de ma carrière de jockey j’ai entrepris des études de gestion pour satisfaire ma mère qui souhaitait que je prenne en main le groupe familial. Mais malgré mes aptitudes j’ai arrêté car je ne me voyais pas être en permanence derrière un bureau.

Je suis donc parti chez Martial Garcia (MG Compétition) pour suivre une formation de motoriste. Nous sommes en contact régulier depuis et je l’apprécie énormément, il n’a jamais été avare de secrets et c’est grâce à lui si j’en suis là !

Sébastien Cerdan, seuls aux commandes de TCP Racing

Sébastien Cerdan, seuls aux commandes de TCP Racing

Le groupe familial TCP ( Torezani-Cerdan-Pécoraro) a été crée avec les deux cousins de Sébastien Cerdan . Il est constitué de plusieurs entreprises et ce dans des secteurs d’activité très variés, mais pour ce qu’il s’agit de l’activité compétition, il est le seul à gérer TCP Racing depuis 2014. A 32 ans cet ancien jockey international a enfin assouvi sa passion de jeunesse que son métier ne lui permettait pas de pratiquer. Comme tout sportif de haut niveau les clauses de contrat sont restrictives sur certaines activités à risques. Sachant qu’il y a plus de blessés chez les jockeys par w.e. que de pilotes motos !

Florian Denece, mécano attitré de Fraga en supersport en 2017

Florian Denece, mécano attitré de Fraga en supersport en 2017

Florian Denece qui s’occupait de la Yamaha R6 de Sébastien Fraga en 600 Pirelli pour sa saison 2016 sera en 2017 toujours avec le jeune pilote Suisse mais en 600 SSP au sein du championnat de France. A 28 ans il quitte son emploi actuel et se lance dans le grand bain de l’auto entreprenariat. « Je n’ai pas de diplôme proprement dit en mécanique moto mais je suis passionné depuis mon plus jeune âge et grâce à la confiance que m’accorde Sébastien Cerdan au sein du Team TCP je réalise enfin mon rêve de gamin »

Jordan Carmona, mécano attitré de David Checa en superbike en 2017

Jordan Carmona, mécano attitré de David Checa en superbike en 2017

Jordan Carmona, ce jeune entrepreneur de 20 ans se voit confier pour la saison 2017 du championnat de France Superbike la Yamaha R1 d’un Ex pilote de Grand Prix, Mondial Supersport et Superbike et double Champion du Monde d’Endurance. Après la période Pro-Boost avec Peter Polesso puis TCP depuis 2015 le voilà maintenant en Superbike avec le talentueux David Checa. « En 2016 je m’occupais de la R6 de Peter en Supersport France,( avec un beau résultat au Mans) cette année une nouvelle étape s’offre à moi avec un pilote de très haut niveau. J’essaie de ne pas avoir trop de pression mon boulot est de faire la moto la plus parfaite possible en fonction des demandes du pilote. Travailler avec David Checa est pour moi presque un rêve et j’espère que cela ouvrira de nouvelles perspectives pour mon avenir et pour TCP. Je remercie grandement Sébastien Cerdan pour la confiance qu’il m’accorde. »

Les sports mécaniques aussi en quatre roues !

Les sports mécaniques aussi en quatre roues !

Passionné de voiture de collection et plus particulièrement de véhicule de compétition il en possède plusieurs dont cette Lancia Delta HF Intégrale de 1992 trônant dans le hall de TCP avec laquelle Sébastien a participé à trois reprises au tour de Corse. Dans un futur proche elle sera équipée d’une nouvelle électronique qui poussera son moteur à 450 chevaux aux roues ainsi que d’une boite de vitesse à rapport plus court. De quoi se faire plaisir dans le peu de temps libre qui lui reste.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi
La promotion 2015 peut être fière de ses résultats !

26 décembre 2015
La promotion 2016 du Junior Team Suzuki est arrivée !

On risque de voire éclore une nouvelle génération de champions en FSBK en 2013

19 décembre 2012
Quel sera le 3e pilote du Junior team LMS en championnat de France superbike 2013 (...)

Damien Saulnier a révélé officiellement la composition du Junior Team Suzuki lors de la remise des diplômes de la promotion sortante

21 décembre 2013
Damien Saulnier dévoile la composition du Junior team Suzuki pour la saison (...)

Le musée du Junior Team Suzuki.

22 décembre 2012
Le Junior Team Suzuki le Mans Sud a fêté ses 15 ans !

 
24 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook