cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Bol d’Or  > 2012  > Le journal de la course

Bol d’Or 2012 : Enfin la victoire pour Kawasaki !

Envoyer l'article par mail
Publié le

Duel au sommet !

Duel au sommet !

La Suzuki N°1 et la Kawasaki N°11 ont assuré le spectacle le dimanche 15 avril. A une demi heure avant la fin, la Kawasaki N°11 passe la Suzuki N°1 !

Kawasaki a du attendre 15 longues années et 24 heures de course interminable pour remporter à nouveau le Bol d’Or. La ZX10R N°11 du team SRC s’impose au terme de cette 76e édition sur le circuit de Nevers Magny-Cours.

Deuxième sur la grille, la « verte » prend un départ prudent sur une piste détrempée. Le team de Gilles Staffler prend les commandes en début de soirée samedi 14 avril, lorsque Vincent Philippe chute au guidon de la Suzuki N°1. Le pilote du SERT se relève avec une clavicule cassée, mais il parvient à ramener la moto aux stands. Il laisse le soin à ses 2 coéquipiers de terminer la course seuls. ( Les temps réglementaires de repos ne sont plus obligatoires)

Loin de baisser les bras, Fabien Foret et Anthony Delhalle entament une courageuse remontée. Leur 1000GSXR effectue un travail de sape toute la nuit. Dimanche, au petit matin, la Suzuki N°1 récolte les fruits de sa folle remontée et passe en tête.

Cette joie est éphémère car la fatigue commence à peser lourd pour les 2 pilotes du SERT.. Leur rythme baisse et la Kawasaki N°11 remonte irrémédiablement pour s’emparer du commandement à 4 heures de l’arrivée.

Julien Da Costa, Gregory Leblanc et Olivier Four contiennent alors les assauts de la Suzuki jusqu’au baissé du drapeau à damier. Au final, le spectacle est saisissant puisqu’une poignée de secondes seulement sépare les deux équipages pendant les dernières heures de course. Le suspens prend fin lorsque la Kawasaki franchi finalement la ligne d’arrivée en vainqueur.

La Yamaha N°94 du GMT se fait chiper le podium par un Igor Jerman (Yamaha N°7) survolté. A une demi heure de la fin de course, le pilote slovène roule quasiment deux secondes plus vite que David Checa, et il le passe !

C’est la fin d’un superbe mano à mano qui a opposé deux Yamaha, équipés de pneus Michelin, durant près de 20H ! Au final la Yart N°7 monte sur la 3e parche du podium avec 4 tours de retard sur le vainqueur !

On retiendra cependant que les conditions météo ont mis à rude épreuve, les pilotes et leurs motos. Dimanche matin, au sortir d’une nuit glaciale, la pluie est venue semer le trouble dans les rangs des concurrents. Ainsi les chutes se sont succedés à un rythme soutenu dans la matinée du dimanche et ont fait de nombreuses victimes !

Si le podium réunit trois marques de motos différentes, il en est de même pour les manufacturiers, puisque la plus haute marche revient à Pirelli, puis Dunlop et enfin Michelin !

Grosse mécanique

Grosse mécanique

La mécanique est une affaire de cœur dans le team BMW N°31. Pour preuve, démonter la culasse de la 1000RR ne fait pas froid aux yeux des mécaniciens, même pendant la course.

Gros Bébé

Gros Bébé

Loris Baz est un gros bébé avec sa tétine verte. Au guidon de sa Kawasaki du team Louis Moto 33, Loris Baz est un gros bébé qui va très vite !

Premier leader au tapis

Premier leader au tapis

La BMW N°99 est le premier favori à jeter l’éponge. Damian Cudlin chute le samedi à 16h35...Il mettra 20 minutes à rejoindre son stand à la poussette, avec la boucle AR de sa moto en miettes !

Soif

Soif

Koji Teramoto pensait peut-être avoir trop chaud sur le circuit de Nevers Magny-Cours. Il s’est donc installé un judicieux système de boisson pour ne pas crever de soif pendant ses relais.

Essai Moto Journal

Essai Moto Journal

Est-ce un nouveau reportage de résistance des combinaisons en cuir que réalise David Dumain, rédacteur en chef de Moto Journal et pilote de la Suzuki N°2 ?

Dans le doute…

Dans le doute…

« Si tu doutes, gaz à fond ! » ont inscrit les mécanos du team italien MCS racing sur le réservoir de leur Suzuki N°411

Fans

Fans

Il n’est pas toujours évident d’afficher de manière ostentatoire sa préférence pour une marque de moto. Avec Kawasaki, tout devient plus facile… bizarrement.

Mains glaçées

Mains glaçées

Les mains de Fabien Foret sont gelées au terme de son relais dimanche matin. 4 degrés seulement sur le circuit. Fort heureusement, une paire de gants en polaire chauffée l’attend…

Sponsor

Sponsor

Il n’est pas trop difficile de trouver un sponsor, lorsqu’on est anglo-saxon et qu’on s’appelle

Bon entourage

Bon entourage

C’est parcequ’il est toujours bien entouré que Dominique Méliand, team manager de la Suzuki N°1, remporte autant de titres mondiaux en endurance.

Patinoire

Patinoire

Il est 14h samedi lorsque la pluie s’abat sur le circuit. C’est sur une véritable patinoire que les pilotes prennent le départ.

Ciao la MV

Ciao la MV

Seule engagée en catégorie Open, la MV Agusta N°16 réalise une splendide cabriole sous la pluie.

Sans chemise, sans pantalon…

Sans chemise, sans pantalon…

Malgré le froid et la pluie, un spectateur a gratifié le public d’un strip tease intégral, peu avant le départ de la course.

Le classement final du 76e Bol d’Or

La vidéo de l’intérieur des stands du team SRC Kawasaki au moment du franchissement du drapeau à damier, du 76e Bol d’Or


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi
La Suzuki N°1 prend le commandement au petit matin

15 avril 2012
Bol d’Or 2012 - après 19h - Suzuki reprend la tête !

Le Junior Team à hausser le rythme !

14 avril 2012
Le Junior Team prend la tête des Superstock au Bol d’ Or 2012 !

Lucas de Carolis chez Yamaha RAC 41 au Bol d'Or 2012

29 mars 2012
Le RAC 41 (Yamaha) vise le Top 15 au Bol d’Or 2012

Abandon pour la BMW99

14 avril 2012
Bol d’Or 2012 - Après 3h - Le GMT94 remonte, La BMW N°99 abandonne

 
51 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook