cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
24h Moto  > 2006  > le journal de la course

Descente aux enfers pour la 94

Envoyer l'article par mail
Publié le

Le point dimanche 23 avril 2006 à 8H00 du matin. Cette 29ème édition des 24 heures du Mans ne faillit pas à la tradition : la nuit a vu les coups du sort s’acharner sur certaines équipes. Tandis que la Suzuki n°2 mène de manière insolente, le vainqueur de l’édition précédente (la Yamaha n°94) connait des revers de fortune sévères.

A 2h30, la Suzuki N°1 s’arrête pour son ravitaillement. Il est prévu de changer les étriers de frein. Problème : les nouveaux étriers ne rentrent pas dans leur emplacement. Du coup, toute la fourche est changée. Bilan de l’opération : 12 minutes et 7 tours perdus. A noter que la Suzuki N°72 du Junior team va connaitre les mêmes soucis à 4h30.

Au cours de la nuit, la Yamaha N°94 connait des incidents à répétition. Après la chute de David Checa qui s’est accroché avec la MV Agusta N°81, Sébastien Gimbert rentre précipitamment dans les stands pour faire changer le silencieux gauche. Avec tous ces retards accumulés, le podium s’éloigne pour l’équipe parisienne.

Christophe Guyot réconforte Sébastien Gimbert. Le pilote varois est dégouté « Il nous est tout arrivé sur cette moto, tout le temps gagné sur la piste on le perd dans les stands ! ». La paire Checa - Gimbert est obligée d’envoyer les watts pour refaire le retard dû à Mc Coy. Résultat : ils signent le record du tour en piste en 1’40’139 pendant la nuit.

Pendant ce temps, la Suzuki N°2 ne connait aucun incident. Le trio de pilotes (William Costes, Julien da Costa et Guillaume Dietrich) pour cette moto compte près de 6 tours d’avance sur sa poursuivante, la Honda N°55.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



20 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook