cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Bol d’Or  > 2010  > Galerie photos

Bilan en photos du Bol d’Or 2010 à mi-course

Envoyer l'article par mail
Publié le

La première moitié de ce Bol d’Or 2010, sur le circuit de Nevers Magny Cours a été particulièrement éprouvante. Plusieurs chutes collectives ont contraint à sortir le safety car et à neutraliser la course. Plusieurs des favoris ont abandonné.

Le résumé en images des 12 premières heures du 74e Bol d’Or .

Départ Mouvementé !

Départ Mouvementé !

Dire que le départ du Bol d’Or 2010 fut mouvementé n’est pas mentir. Alors que la Suzuki n°2 du SERT en tête, a à peine le temps de faire le holeshot entouré des favoris de cette course (La Suzuki n°95, la Kawasaki n°11, la Suzuki n°72 et la Yahama n°1), derrière c’est l’hécatombe : Sébastien Scarnato sur la National Moto lève le bras pour signaler un problème mécanique sur sa machine. Mais derrière Nasser Al Malki sur la QERT n°96 arrive élancé, et ne peut l’éviter. La chute des 2 pilotes entraine avec eux au tapis la BMW n°13, la Suzuki n°84 et la Yamaha n°33. La course est alors neutralisée.-> Sébastien Scarnato (Honda n°55) est évacué sur l’hôpital de Nevers avec une luxation de la hanche. La Suzuki GSXR 1000 n°96 du QERT, ne pouvant repartir, signe elle aussi son abandon. Les autres équipages pris dans ce carambolage reprennent la course.

Le TRT 27 embarassé dés la 1ere heure de course.

Le TRT 27 embarassé dés la 1ere heure de course.

Alors que le safety car à quitté la piste depuis un peu plus de 15 minutes, la Suzuki n°27 du Tanesie Racing Team fait partie des premières motos avec la Yamaha n°46 (chaine cassée), et les Honda n°78 et n°32 (toutes deux ayant chuté) à rentrer au stand. Vingt minutes plus tard, la Suzuki GSXR 1000 est contrainte à un Stop and Go. Motif : dépassement de la vitesse autorisée dans les stand, lorsqu’elle est rentrée la 1ere fois pour son sélecteur de vitesse cassé. Le TRT 27 se retrouve alors dans le bas du classement, mais le team de se démotive pas pour autant. Après 12h de course, l’équipe d’Eric Tanésie a remonté la moitié du classement, et pointe en 26e position.

Abandon de la Honda Michelin n°63.

Abandon de la Honda Michelin n°63.

Peu après 17h, la malédiction fait rage sur le circuit de Nevers Magny-Cours. Une autre chute collective contraint le safety car à reprendre la piste. Parmi les machines impactées : la Honda n°63 du Michelin Power Research Team, la Suzuki n°95 du QERT et la Suzuki n°110. Malheureusement William Costes et Rafaele Chevre sont grièvement blessés. C’est l’abandon pour leurs deux équipes.

Abandon du YART.

Abandon du YART.

Alors que le safety car est toujours en piste, la Championne du Monde en titre, la Yamaha n°1, qui avait réussi à prendre la deuxième place, dégringole à la 16e position en raison d’un problème de surchauffe. La R1 retournera de manière inattendu deux autres fois dans son stand, avant de signer la feuille d’abandon à 21h50. La favorite (2e au classement) en ne prenant aucun point sur cette épreuve du Bol d’Or, laisse ainsi la voie libre à ses concurrents, dans la course au Championnat du Monde d’Endurance.

3e Safety Car.

3e Safety Car.

Après presque 4h30 de course, le safety car reprend la piste pour la 3e fois. En l’espace de quelques minutes, plusieurs machines, dont la Yamaha n°222, la Metiss n°45, les Suzuki n°84, 87 et 41 puis la Honda n°32, s’envolent dans le bac à graviers au virage du lycée à cause d’une flaque d’huile.

Le team 18 victime d’un fusible !

Le team 18 victime d'un fusible !

Pas de chance pour l’équipe des Sapeurs-Pompiers qui pointe en 6e position : la Suzuki n°18 s’arrête, et on voit son pilote pousser la machine dans les voies de sécurité pour… un fusible grillé ! Après son passage dans les stands, le Team 18 pointe en 15e position.

La GMT 94 en tete.

La GMT 94 en tete.

Christophe Guyot, le team manager n’est pas peu content de son changement de dernière minute de pneumatiques. : la Yamaha R1 est très rapide, et pointe à 4h00 de course en troisième position. Elle ne s’arrête pas la, puisque vers 21h, le problème mécanique que connait la BMW n°99 lui permet de s’emparer du leadership.

Abandon de la Kawasaki GSR n°11.

Abandon de la Kawasaki GSR n°11.

La Kawasaki en 4e position, dégringole subitement en rentrant dans son box suite à un problème mécanique. L’ambiance est tendue chez Gilles Stafler. 10 minutes plus tard la verte chute. Son cadre tordue, le Team Kawasaki GSR signe la feuille d’abandon à 21h37.

Ennui mécanique pour la BMW 99.

Ennui mécanique pour la BMW 99.

La BMW BMP Elf Racing Team, pilotée par Sébastien Gimbert avait pris la tête de la course, avec une avance de plus d’un tour sur ses adversaires après 5h de course. Mais à 21h, un ennui mécanique l’immobilise 12 minutes dans son box. Une heure après, l’allemande chute. La S100RR est alors reléguée à la 9e place.

Le SERT plus rapide au ravatillament.

Le SERT plus rapide au ravatillament.

L’expérience du SERT paye, puisque c’est au jeu des ravitaillements que l’équipe de Dominique Méliand l’emporte. En étant plus rapide, elle coiffe la GMT 94 au poteau, et prend le commandement dans la huitième heure de course.

L’unique Open du plateau dans le top 10.

L'unique Open du plateau dans le top 10.

Belle prestation de la seule machine en catégorie Open, puisqu’après quelques déboires, en milieu de nuit, la n°45 pointe tout de même dans le top 10 !

La Bolliger en 3e position.

La Bolliger en 3e position.

La moto Suisse du Bolliger Team assure sa place de leader au championnat : en 14e position à 1h de course, l’équipe cravache sagement, et prend la 3e place 4 heures plus tard… Pour sur, si la Kawasaki ZX10-R maintient son cap, elle se confortera pour être sacrée Championne du Monde d’Endurance au Qatar le 13 novembre 2010.

X one, leader des Superstock.

X one, leader des Superstock.

Le team X One impressionne ! Partie de la 21e place, la Yamaha n°5 va au file des heures grimper dans le classement. En milieu de soirée la R1 prend les rènes de la catégorie stock, avec à ses cotés deux autres Yamaha : la n°199 du team Biker’s Day, et la n°57 du team LTG.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



27 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook