cybermotard
La compétition moto
par la photo
Sportwin  > 2018  > News 2018

Loïc Boirin rafle la Coupe Sportwin sur sa Suzuki 650 SV

Publié le
Documents audio

La finale de la Coupe Sportwin qui se déroulait les 13 et 14 octobre 2018 sur le circuit Carole lors de l’organisation du Trophée Robert Doron a vu la victoire de Loïc Boirin.
Loïc Boirin N°122 qui a 47 points d’avance sur Régis Le Breton N°3, au début du week-end, assure une quatrième place en première manche qui lui permet de remporter la Coupe Sportwin 2018 sur sa Suzuki 650 SV devant les protos 1100 cm3 deux soupapes.
Qui dit mieux ?

Vainqueur toutes catégories !

Après avoir remporté le titre Twinfast à Croix-en-Ternois, reste un objectif ce weekend pour Loïc Boirin #122 : Gagner la Coupe Sportwin !
Loïc réalise le troisième temps des qualifs en 1 :07.934 avec une moto récalcitrante sujet à des problèmes d’allumage. Il prend le départ de la première ligne aux cotés de son seul rival pour le sacre, Régis Le Breton #3 qui a 47 points de retard.

Loïc prend un bon départ pour cette première manche et boucle le 1er tour en seconde position derrière Régis. Surtout ne pas partir à la faute, il faut assurer au moins 4 points pour être titré !
Loïc termine 4ème scratch et réalise le rêve de tous les pilotes Twinfast en remportant le scratch de La Coupe Sportwin 2018 avec son prototype Suzuki SV 650 carbu.
Le Boirin Racing Team fêtera dignement cette victoire lors de la remise des prix et l’assemblée générale du Sportwin Club le 24 novembre 2018 en Bourgogne.

Papa bricoleur, mais indispensable

Entre les deux manches, Éric le papa, identifie et répare la panne.
Libéré, Loïc confirme sa suprématie en prenant la tête des 21 tours de la deuxième course et remporte les podiums scratch et TwinFast

Attention : un Boirin peut en cacher un autre !

Florian Boirin #121, vainqueur Twinfast 2017, s’élance de la pole (1 :07.320) pour les deux manches de ce weekend.
En première manche, il rate son départ et boucle le 1er tour en 5ème position mais il montre ses talents de pilotage aux spectateurs du circuit Carole et prend la deuxième place dans le second tour.
Dépassé par Fabrice Merlin #84 au 5ème tour, Florian termine la première manche sur la troisième marche du podium scratch et la première du podium Twinfast.
En seconde manche, il prend la roue de son frère Loïc mais à 3 tours du drapeau à damier Régis Le Breton le passe. Florian termine 3ème scratch et deuxième Twinfast.
Malgré son absence à Haute Saintonge et Croix-en-Ternois, Florian prend la deuxième place du classement Twinfast 2018 et 4ème du classement scratch.

Régis Le Breton

Régis Le Breton #3 réalise le deuxième temps des qualifications en 1 :07.459 sur son prototype Pierobon motorisé par un moteur 1100 Ducati.
En première manche, Régis réalise un sans faute et boucle les 21 tours en tête avec plus de 3 secondes d’avance.
En seconde manche, il pointe 3ème à la fin du premier tour derrière Florian Boirin. Il ne lâche pas son effort et réalise le meilleur tour en 1 :06.679 qui lui permet de prendre la seconde place de cette manche.
Régis, surnommé le « sorcier », roule en Sportwin depuis 2011. Passionné de mécanique, il passe ses hivers dans son garage à préparer des prototypes tous aussi beaux que performant, (999, Superleggera, Pierobon, 690 R). Régis termine deuxième du classement scratch 2018.

Fabrice Merlin

Fabrice Merlin #84 réalise un début de saison tonitruant mais une casse moteur le stoppe dans son élan au Vigeant. Ce weekend Fabrice renoue avec le podium.
Fabrice s’élance de la 4e place sur la grille et pointe 6e à la fin du premier tour. Commence alors une superbe remontée avec un meilleur tour en course en 1 :07.349, Fabrice gagne une place à chaque tour. Il termine cette chevauchée fantastique à la deuxième place ne pouvant recoller Régis.
En seconde manche il conserve sa place sur la grille et termine au pied du podium, mais quel bonheur de retrouver de bonnes sensations.

Sébastien Robert et Laurent Rameau

Sébastien Robert N°26, sociétaire du Ducati Club de France (DCF) roule sur un prototype Ducati composé d’un châssis de 999 et d’un moteur 1100 évo sponsorisé par LMS Sens. Lors de ce weekend, il se livre en duel avec Frédéric Delhaye N°71 sur un prototype Pierobon F42 motorisé par un 1000 D2 Ducati. En première manche, Sébastien est sanctionné de 10 secondes de pénalités pour départ anticipé, laissant Frédérique prendre les points de la cinquième place.
Sébastien remporte le combat de la seconde manche et termine 5e.
Laurent Rameau N°18, membre également du DCF, revient à la moto après être aller gouter aux 4 roues.
Laurent est un ancien pilote de la coupe Ducati et du Protwin et a également quelques podiums aux endurance DCF. Beau retour avec deux 7e places scratch et deux troisième places Twinfast.

Stevens Zabiolle-Souply et Nicolas Le Du

Nicolas Le Du N°100 et Stevens Zabiolle-Souply N°6 luttent pour les points de la 8e place pour les deux manches. Malgré ses efforts, Stevens ne peut prendre l’ascendant sur Nicolas qui remporte le combat des deux courses.

Cyril Gendron

Weekend difficile pour Cyril ! Des obligations professionnelles obligent Cyril a arriver tard dans la nuit de vendredi à samedi avec un mal de dos.
Luttant contre la douleur toute la première manche, Cyril termine 10e, loin de ses résultats habituels.
La douleur a raison de sa volonté et il déclare forfait pour la seconde manche.
Malgré tout il remporte la troisième place scratch de la Coupe Sportwin 2018.

Pascal Alexandre

Pascal, sociétaire du Sportwin Club, pilote une Suzuki 650 SV aux couleurs de Service Méca Soudures à Charbonnières les vielles (63). Il est très actif dans le club puisqu’il fait parti de l’équipe technique et réalise les contrôles des motos et équipement en plus de rouler.
Depuis deux ans, Pascal participe également au Bol Classic avec son ami Philippe Dolat sur Yamaha FZR Exup. En 2018 il termine 17ème.
Ce weekend, le Squal, ne trouve pas de roues pour s’arsouiller et termine 11ème en première manche et 12ème en seconde manche.

Jean-Marc Laporte et Rodrigue Piccinato

Jean-Marc pilote un beau prototype Piéronbon FR42 motorisé par un 1100 cm3 hypermotard, mais Rodrigue lui donne du fil à retordre sur sa Suzuki 650 SV. A plusieurs reprise Rodrigue montre sa roue et prend le dessus. Au 15ème tour Jean-Marc repasse et prend un peu de large. Jean-Marc termine 12ème, Rodrigue 13ème.

Gilles Baucher

Gilles qui est le seul pilote de la coupe à chevaucher un TwinFurious réalise sa première saison en Sportwin. Ce passionné de Norton roule sur une Yamaha 850 TRX modifiée en suspensions et freinage.
En 2019, il sera rejoint par d’autres TwinFurious, puisque la Coupe Sportwin s’ouvre aux multisoupapes de moins de 1000 cm3 tels que l’Aprillia RSV 1000, Suzuki TL, Honda VTR, la gamme des anciennes Ducati (748,749,916,996,998,999) et plus récemment 821,848,939, etc etc….

Pascal Marié

Pascal est l’exemple même que quelque soit son niveau on peut rouler et prendre du plaisir en coupe Sportwin. A 52 ans, il roule sur une Kawasaki ER6 aux couleurs de l’English Club de Montmorency.

Les Uncles Bikers

Soirée Rock’n’roll au paddock Sportwin. Les Uncles Bikers font péter les décibels sur des interprétations personnelles de titres incontournables.

Le Lions Club et PasseRaile

Comme chaque année Thierry Blasco et Le Lions Club Magny-le Hongre Val d’Europe invitent des pensionnaires du centre de Vie PasseRaile. Un moment d’évasion en compagnie des pilotes autour d’un buffet offert par la boulangerie Robac et ses fournisseurs. Bel exemple de don de soi !

- Le Classement Scratch
- Le Classement TwinFast
- Prochain rendez-vous : l’assemblée générale le 24 novembre 2018

Pour Suivre le club :
- La page Facebook
- Le site Sportwin Club
- Le site Cybermotard


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi

18 juillet 2018
Quand une Suzuki défie les Ducati en sportwin

 

Visiteurs connectés : 31

Rechercher

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook