cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Bol d’Or  > 2006  > La course

Les chutes remanient le classement

Envoyer l'article par mail
Publié le

Le temps pose problème aux équipages engagés dans ce 70ème Bol d’Or. Les choix de pneus sont difficiles car la bruine du dimanche matin fait parfois place à une petite pluie. Du coup, la piste devient très piégeuse et les chutes s’accumulent, même pour les équipages en tête.

Chute et début d’incendie pour la 55

Chute et début d'incendie pour la 55

La Honda N°55 chute avec Frédéric Protat à son guidon. Il est l’un des premiers à se faire surprendre par la petite bruine qui tombe sur le circuit.

Chute de Van Keymeulen

Chute de Van Keymeulen

La Yamaha N°94 du GMT chute à 10h40 avec son niveau pilote, Didier Van Keymeulen. La pression de la Yamaha Austria N°7 se fait plus forte. De 10 tours d’avance avant la chute, l’écart se resserre à 4 tours lorsque la Yamaha reprend la piste.

Chute en stock

Chute en stock

La Kawasaki N°39 de Dafy Moto est partie également à la faute. Elle revient aux stands complètement délabrée. Le pilote arrache le carénage dans le bac à sable qui pend devant son pneu avant.

Plater et Silva terminent seuls sur la 111

Plater et Silva terminent seuls sur la 111

La Kawasaki N°111 connait également une chute à cause des changements de condition de piste. Le pilote, Steve Plater, attend patiemment que ses mécanos finissent de remettre la moto en état. Steve Plater et Yvan Silva terminent la course seuls, puisque Patrick Piot a été "puni" pour avoir chuté le dimanche matin sous la pluie.

Alerte chaude pour la N°72

Alerte chaude pour la N°72

La N°72 du Junior team qui occupe la 5e place du classement depuis l ‘abandon de la N°0 de Suzuki, connaît à son tour une chaude alerte le dimanche matin. Thomas Metro, chute après le virage Estoril, dans la ligne droite. « Et pourtant je ne forçais pas du tout » explique le jeune Réunionnais. « Je voyais bien des mecs partout dans le bac à graviers ». 10 mn sont perdues à changer le carénage, mais « comme tout le monde a chuté, on garde notre position » conclut Damien Saulnier.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



27 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook