cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
24h Moto  > 2008  > Galerie photos

24H du Mans moto 2008 : le résumé en photos (1)

Envoyer l'article par mail
Publié le

La 31e édition des 24H du Mans moto est remportée par Suzuki, qui place ses deux machines sur les deux plus hautes marches du podium sur le circuit Bugatti. C’est une victoire en fanfare pour le SERT, qui prend une sérieuse option pour le titre de champion du Monde d’endurance. En effet, la seule machine qui aurait pu lui donner la réplique dans ce championnat n’a marqué aucun point suite à son abandon prématuré : la Kawasaki N°11.

Les responsables de Kawasaki France ne désirant pas s’aligner à Suzuka, cela fait déjà un handicap de 2 courses avec zéro point, pour les « Verts » sur un championnat qui compte 6 épreuves. Inutile de dire que ce handicap sera quasi impossible à relever.

Même si le suspense a été tué en moins de trois heures, la course n’a pas été des plus faciles pour Suzuki. Le résumé en images des différentes péripéties.

Arrivée triomphale des Suzuki

Arrivée triomphale des Suzuki

Les Suzuki passent en triomphe sous le drapeau à damiers de la 31e édition des 24H du Mans moto. C’est la deuxième victoire d’affilée de la Suzuki N°2, avec Guillaume Dietrich ici à guidon. Avec ses coéquipiers William Costes et Barry Veneman, ils devancent la Suzuki N°1 de 11 tours. Pour rappel, seule la N°1 dispute l’intégralité du championnat du Monde.

1er podium pour les Qataris !

1er podium pour les Qataris !

Objectif atteint pour la structure du Qatar Endurance Racing team – International Junior team (QERT-IJT) qui place la Suzuki N°95 sur la deuxième marche du podium de la catégorie superstock et toujours dans le Top Ten. On imagine la joie de Mishal Al-Naimi qui est debout sur ses repose pied.

Bon début de course pour les Kawa

Bon début de course pour les Kawa

Et pourtant cette 31e édition des 24H du Mans s’annonçait palpitante au vu des forces en présence. Dès les premiers tours, les deux Kawasaki la N°11 et la N°8 de Bolliger tiennent tête aux Suzuki officielles. La Yamaha Racing France N°94, avec David Checa est 26e, car le pilote espagnol a calé sur la ligne de départ !

Chute de la Yamaha N°41

Chute de la Yamaha N°41

La première moto a chuter est la Yamaha N°41, de RAC 41 au virage du Dunlop avec Fred Bernon à son guidon.

National Motos boucle un seul tour !

National Motos boucle un seul tour !

Quasiment dans le même temps, la Honda de National Motos N°55 bloque sa boîte de vitesse, toujours avant d’aborder le Dunlop. Hugo Marchand rentre la machine dans les stands, et la Honda CBR 1000 ne repart pas c’est le premier abandon.

Chute à très haute vitesse de la Kawa N°11

Chute à très haute vitesse de la Kawa N°11

10 mn après le début de course, la pluie s’invite sur le circuit Bugatti. Julian Mazuecos se laisse surprendre et chute à très haute vitesse au bout de la ligne droite des stands. Moto détruite, la Kawasaki N°11 ne repart pas. C’est le deuxième abandon en un quart d’heure seulement.

Suzuki tout près de la catastrophe !

Suzuki tout près de la catastrophe !

L’accident de Julian Mazuecos a failli avoir une conséquence encore plus désastreuse : En effet Vincent Philippe (Suzuki N°1) surpris tire droit dans le bac à graviers. Emporté par sa vitesse, il manque percuter William Costes sur la Suzuki N°2 ! On le voit bien, il est debout sur les freins, à tel point que sa roue arrière se lève ! Si l’accident s’était produit, on aurait assisté à la mise à bas de la majorité des favoris d’une course en moins d’un quart d’heure !

Abandon de la Yamaha N°94 et fin du suspense

Abandon de la Yamaha N°94 et fin du suspense

A 17H15, la Yamaha Racing France N°94, qui avait réussit à prendre la tête des opérations, suite au ravitaillement des Suzuki, s’arrête sous le Dunlop. Sébastien Gimbert démonte le carénage : le moteur est explosé. « C’est la noix d’embrayage qui a cassé, une chose qui n’arrive pourtant jamais » explique Christophe Guyot. Il n’ y a plus un seul adversaire de taille face aux Suzuki officielles.

Mauvaise passe aussi pour la National Motos N°92

Mauvaise passe aussi pour la National Motos N°92

La course a commencé depuis ¼ quart d’heure et la pluie tombe par intermittence. Pendant que les mécanos s’arrachent les cheveux pour savoir quelle combinaison de pneus monter, la Honda de National Moto N°92 chute au chemin aux Bœufs. Plus tard, dans la nuit, elle sera prise dans un crash avec la Suzuki N°1 et Guillaume Marcollini sera évacué dans un état « préoccupant » vers l’hôpital. Et ce sera l’abandon.

Abandon de la MV Agusta

Abandon de la MV Agusta

Après un peu plus de 2 heures de course seulement la MV, après une chute et un tout droit de Josep Monge, déclare forfait. C’est dommage car les ennuis n’ont pas épargné la belle italienne. Dans le cas de Monge, la poignée de gaz restait bloquée…en grand. Dommage car la MV figurait à ce moment là 11e du classement provisoire.

Pour avoir des photos en haute def’ contactez : Vincent

Pour avoir des photos en haute def’ contactez : Sebastien

Pour avoir des photos en haute def’ contactez : Christian Coueille


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



A lire aussi
Team TRT 27 change de nom

17 avril 2008
24H du Mans 2008 : Les derniers préparatifs

Suzuki ultra favori

30 mars 2008
24H du Mans 2008 : Etat des forces en présence

Photo de famille chez MV Agusta

7 avril 2008
Galère à bord de la MV Agusta lors des essais préliminaires.

Les nouveaux Qataris sont arrivés

14 avril 2008
24H du Mans 2008 : nouveaux défis

 
24 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook