cybermotard
Le E-zine de l'actualité
moto par la photo
Bol d’Or  > 2007  > La course

Facile leadership de Suzuki au Bol d’Or

Envoyer l'article par mail
Publié le

Le leadership de cette 71e édition du Bol d’Or est assuré sans aucun problème par les deux Suzuki du SERT et ce dès les premiers tours de roue. Les rebondissements s’annoncent nombreux avant la tombée de la nuit. La marque Kawasaki semble être frappé par le sort, de nombreux ennuis s’amoncellent au dessus de la marque des « Verts ».

Vincent Philippe donne le rythme

Vincent Philippe donne le rythme

Samedi 15 septembre 2007, Vincent Philippe sur la Suzuki N°1 est le premier à virer au bout de la ligne droite des stands, alors que certains concurrents sont encore scotchés sur la grille de départ.

La Suzuki N°2 dans le coup

La Suzuki N°2 dans le coup

La Suzuki N°2, pilotée par Max Neukirchner, est vite dans les roues de sa consoeur la N°1. La Kawasaki N°111, qui suit le rythme est pénalisé par un « stop and go », pour retard au briefing et dégringole à la 11e place.

Duel serré pour les places d’honneur

Duel serré pour les places d'honneur

Dans les premiers tours de la course, la lutte est acharnée derrière les deux Suzuki officielles. On peut voir la Kawasaki N°11, talonnée par la Yamaha N°7, suivie de l’autre Kawasaki N°111 et enfin la GMT 94 ferme la marche. Notez le beau travers d ‘Erwan Nigon sur la deuxième Kawa.

Première chute pour…la N°94

Première chute pour…la N°94

La première chute frappant les équipes de pointe touche la Yamaha N°94, après une heure de course seulement. De la 3e place, elle dégringole à la 7e place et accuse 2 tours de retard.

Première panne d’essence pour la…N°11

Première panne d'essence pour la…N°11

La première panne d’essence touche la Kawasaki N°11 à 18H35 au niveau du 180°. Julian Mazuecos, est obligé de ramener sa moto à la poussette. La Kawasaki officielle chute de la 3e à la 46e position. Il sera très dur pour la machine des « Verts » pour figurer sur le podium.

Chute de la QERT

Chute de la QERT

La Kawasaki N°95, du Qatar Endurance Racing team, chute après quatre heures de course. Elle tombe à la 48e place du classement provisoire. C’est dommage pour le team portant les couleurs du Qatar, qui était parti de la 33e place et qui figurait 18e après une heure de course seulement.

Les seconds couteaux à l’affût

Les seconds couteaux à l'affût

Toutes ses péripéties profitent aux « seconds couteaux » que sont la Yamaha Endurance Moto 38 et la Honda de National Motos qui pointent respectivement en 11e et 10e position après seulement 4 heures de course.

Chute du leader

Chute du leader

A 19H30, Julien da Costa qui mène depuis le début sur la Suzuki N°1 s’accroche avec la Yamaha N°33, pilotée par l’anglais Lee Jakson. La chute est extrêmement spectaculaire. Le leadership revient à la Suzuki N°2, suivie de la Yamaha N°94.

Tas fumant

Tas fumant

Le tas fumant sur la pelouse est tout ce qui reste de la Yamaha N°33. Lee Jackson semble avoir un geste d’apaisement au dessus des ruines de sa moto. Notez que la fourche avant a été littéralement amputée ! C’est un miracle que les deux pilotes s’en soient sortis indemnes.

Back on stage

Back on stage

Julien Da Costa, aidé des commissaires (merci à eux), traverse la piste pour rejoindre son stand, avec le pneu AR crevé et une moto bien chiffon. Les espoirs de podium s’envolent pour la Suzuki N°1.

Ballet mécanique au SERT

Ballet mécanique au SERT

Les mécanos du SERT sont de véritables funambules, toujours en équilibre sur la corde raide : ils remettent la Suzuki N°1 en état en l’espace de 26 mn seulement. Quand cette machine repart, elle compte plus de 12 tours de retard sur la Suzuki N°2, qui a pris les commandes de la course.


Vous avez aimé cet article, recommandez le sur votre profil facebook et partagez le avec vos amis



29 cybermotards connectés
Rechercher
NEWSLETTER
Abonnez-vous à la Newsletter de
cybermotard

Saisissez votre adresse Email

RSS MOTO CYBERFLUX


Rejoins-nous sur Facebook